Les Domaines de l'âne

Posséder un âne

Tous savoir avant d'adopter un âne

 

Prendre la décision d'avoir un âne s'avère être une responsabilité importante dans les soins et dans la durée en sachant qu'il peut vivre très,très longtemps.

Un âne n'étant pas un jouet mais un être vivant il saura être très attachant si vous vous occupez de lui ou très distant et fuyant  en cas de négligence de votre part. Il faut le prendre pour soi et non pour des enfants car la responsabilité du devenir de votre animal vous incombera pour de longues années.

Tout d'abord avant de vouloir prendre un âne il faut s'intérroger sur la superficie que l'on dispose et de la région ou l'on habite. Une prairie de 3 à 4000m2 en Normandie n'a pas la même richesse que dans les régions du sud de la france. Un champ bien clôturé est important afin d'eviter des escapades de votre compagnon pour cela ont peut utiliser soit du fil barbelé,du fil lisse ou  la clôture électrique. Une séparation du terrain en parcelles pour effectuer une rotaton facilite la repousse de l'herbe et évite l'absorption d'herbe infesté par du crottin frais. Une rotation de 3 semaines permet la destruction des vers et la régénération de l'herbe.

Un abri est néccessaire, cela permet à votre compagnon de pouvoir s'isoler suivant les conditions climatiques. Cet abri doit être fermé des quatres côtés  avec une ouverture libre si possible vers l'est et équipé d'une porte afin de pouvoir isoler votre animal. L'hiver le piétinement autour de l'abri transformera les abords en bourbier. Une aire bien drainé et remblayé évite des  problèmes de sabots. L'alimentation en foin dans l'abri fait que votre compagnon va polluer son environnement c'est pour cela que je conseille de mettre le foin dans un autre lieu ou il aura du foin à volonté.

L'alimentation principale est essentiellement de l'herbe et l'hiver du foin à volonté. Les complémenter avec des céréales( blé,orge,avoine etc...) à pour conséquence une obésité  voir des problèmes de fourbures. Il est préférable d'avoir un âne plus maigre que trop gros.

Les sabots d'un âne se taillent ,on appelle cela le "parage". On pare les sabots deux à trois fois par an. Le fait de ne pas les tailler font que les sabots se transforme en" babouche" et à pour conséquence une souffrance de l'animal pour marcher normalement.

Un âne doit être identifié et pucé  . Les soins vétérinaires habituels consistent à une vaccination annuelle contre le tétanos et la grippe équine. L'administration de vermifuge deux à trois fois par an est néccessaire suivant la région la surface.

Le coût d'entretien annuel

L'âne soit disant rustique néccessite un minimum de soins  ( année 2012):

Tout d'abord votre âne doit être pucé et identifié obligation légale  depuis l'année 2008, opération faite par votre vétérinaire si l'âne que vous possédez n'est pas inscrit au sire

(http://www.haras-nationaux.fr/demarches-sire/les-papiers-de-mon-cheval.html)

Coût moyen avec l'identification par un vétérinaire 80 à 100 €uros

Le parage des sabots plus fréquent dans les régions humides ,la raison est une pousse plus importante (région ouest et nord de la france) néccessitant la taille des sabots deux à trois fois par an et reste plus rare voir absente dans les régions plus rocailleuses.

L'intervention d'un maréchal ferrand pour un âne  peut varier de 40 à 80 €uros, 

La vaccination annuel contre le tétanos et la grippe équine ( tetragrippe) s'effectue tous les ans.

Coût  du vaccin environ 20 €uros + visite du vétérinaire.

L'âne herbivore se nourrit principalement d'herbe et de foin l'hiver.Une pierre de sel toute l'année est indispensable, l'hiver une pierre avec des sels minéraux permet d'avoir un complément  pour permettre d'avoir un poil moins terne et plus founi.

L'âne rustique n'a pas besoin de complément alimentaire comme un cheval, il est toujours préférable d'avoir un animal qui se nourrisse naturellement. Un âne compagnon d'un cheval doit être rationné voir abstreint de complément.

Un âne obése n'est pas un critère de bons soins mais plutôt de maltraitance. Tous les ânes sont issues d'afrique et sont adaptés à  une nourriture  rare et peu nourrissante.  

Il faut prévoir au maximum 1 tonne foin par hiver suivant naturellement les régions et la superficie de la prairie.

Soit environ 150/200 €uros la tonne.

Soit un total d'entretien moyen de 300/500 €uros qui n'exclue pas les visites de vétérinaires pour des maux ou des comportements anormaux.