Les Domaines de l'âne

L'âne et son éducation : approche, manipulation et apprentissage

Avoir un âne

Prendre la décision d'avoir un âne s'avère être une responsabilité importante dans les soins et dans la durée en sachant qu'il peut vivre très,très longtemps.

Un âne n'étant pas un jouet mais un être vivant il saura être très attachant si vous vous occupez de lui ou très distant et fuyant  en cas de négligence de votre part. Il faut le prendre pour soi et non pour des enfants car la responsabilité du devenir de votre animal vous incombera pour de longues années.

Tout d'abord avant de vouloir prendre un âne il faut s'intérroger sur la superficie que l'on dispose et de la région ou l'on habite. Une prairie de 3 à 4000m2 en Normandie n'a pas la même richesse que dans les régions du sud de la france. Un champ bien clôturé est important afin d'eviter des escapades de votre compagnon pour cela ont peut utiliser soit du fil barbelé,du fil lisse ou  la clôture électrique. une séparation du terrain en parcelles pour effectuer une rotaton facilite la repousse de l'herbe et évite l'absorption d'herbe infesté par du crottin frais. Une rotation de 3 semaines permet la destruction des vers et la régénération de l'herbe.

Approche et Manipulations

Tout d'abord, avoir un âne à 6 mois n'est pas la meilleure solution. L'âne est grégaire (vit en troupeau), après son sevrage le fait de se retrouver seul ou accompagné d'une chèvre (ou autre) peut interférer sur son caractère si on n'y fait pas attention. De un à deux ans ils jouent avec ses compagnons, reçoit une éducation de ses aînés et se sociabilise. Avoir un âne à partir de 18 à 24 mois même plus, permet de voir la taille final, le caractère, la sociabilisation.

Pour le travail, il est important que votre âne soit seul ou isolé pour avoir toute son attention. L'approche d'un âne ou d'un ânon doit se faire sans friandise afin qu'il ne vienne pas pour quémander, l'échange de caresses fera toute la différence. Si l'animal est hésitant, se baisser les rassure.

Expérience

Tous nos ânes sont éduqués soit après la castration pour les mâles (18 à 24 mois) soit à environ deux ans pour les femelles. De la naissance jusqu'à deux ans, ils sont en troupeaux et manipulés. L'hiver, lors de leur approvisionnement en foin, je passe derrière eux afin de les tranquilliser (passer derrière, prendre la queue, caresser entre les pattes arrières etc.). Cela permet aux ânes de ne pas être stressés même quand il mange.

Après quelques jours, la deuxième étape consiste à leur mettre un licol. Ensuite, ils apprennent à rester tranquilles attachés par des séances de 30 minutes à 2 heures attachés à un mur ou dans leur abri ce qui les habitue également à rester calme même en votre absence. Pendant cette période, il est important d'aller les voir de temps en temps.

Une fois que votre ânon est calme à l'attache, il faut l'habituer à donner ses pattes, c'est indispensable pour curer les sabots et pour le parage.
Vous commencez par lui lever les membres antérieurs en lui parlant et en lui disant un mot clé qu'il assimiliera au fait de donner ses pieds. Faire de même pour les postérieurs mais prudence sur les éventuelles ruades possibles.

 Ne pas être impatient ! L'attache doit se faire le plus quotidiennement possible. La durée d'atache doit augmenter progressivement, une récompense peut-être envisagée...
Suite à ces différentes manipulations votre ânon est en confiance avec vous, prêt à affronter le monde extérieur.

Apprentissage à la promenade

Pour cet apprentissage vous devez avoir une autorité et une certaine fermeté sans recourir à la violence. Evitez les situations qui vous placent en situation d'échec. Pour marcher avec son âne il faut être à sa gauche, l'équidé légèrement décalé vers l'arrière. Pour l'inciter à avancer des petites tapes sur la croupe suffisent. Si une personne vous accompagne, placez la à l'arrière et faîtes la claquer des mains. Ces exercices sont à faire régulièrement.

Expérience

Au début, partir à deux et surtout faire très court. Refaire le plus souvent possible le même parcours qui sera allongé progressivement.

Les premières sorties seront courtes mais régulières afin que l'âne assimile les bruits, les obstacles divers. Durant vos balades, laissez à votre âne le temps d'appréhender l'obstacle qui le rebute. Une incitation par la voix est essentielle comme se placer devant lui avec la longe détendue pour le mettre en confiance. Pensez à effectuer des arrêts de quelques minutes à votre demande et d'exiger une immobilisation totale.